Sommaire

L'achat d'une entreprise peut être un chemin vers l'indépendance. L’acquisition de la base de clients et d’employés est un avantage majeur pour les acheteurs. Si l'entreprise a une réputation irréprochable et des employés motivés, le nouveau directeur général peut rapidement s'occuper du développement de l'entreprise et ne doit pas passer beaucoup de temps à faire connaître l'entreprise et à trouver de nouveaux clients et employés. En fonction de l'activité, un stock important (par exemple, des équipements de production) et un savoir-faire peuvent également être acquis. Tout cela facilite grandement le passage au statut d’indépendant.

Avant de devenir entrepreneur, il y a quelques obstacles à surmonter : avant d'acheter, vous devez vous informer sur l'entreprise de la meilleure façon possible afin de ne pas faire un mauvais achat. Étant donné que de nombreuses parties intéressées ne peuvent pas se permettre d'acheter une entreprise sans capitaux propres, il faut également obtenir des offres de financement.

Dans cet article, nous vous expliquons ce à quoi vous devez prêter une attention particulière lors de l'achat d'une entreprise.

Un coup d’oeil dans les coulisses - 

Beaucoup de choix lors de l’achat d’une entreprise

Selon une étude du service d'information commerciale Bisnode D&B en 2020, 13,1% des entreprises suisses observent un cas d'une succession ouverte. S'il n'y a pas d'intérêt pour la reprise au sein du cercle familial, les directeurs généraux n'ont souvent d'autre choix que de vendre l'entreprise.

En Suisse, l'achat d'une entreprise implique donc dans un premier temps un processus de filtrage du secteur d’activité des entreprises.

Une fois que vous avez trouvé une entreprise prête à être vendue et dans laquelle vous voyez un potentiel de développement des produits ou services , il est temps de procéder à une enquête plus approfondie sous forme d'une évaluation de l'entreprise. Cela implique un contrôle détaillé des documents des services de la comptabilité et du personnel.

Cela est nécessaire pour connaître la situation financière et personnelle de l'entreprise. Au cours du processus, des éléments peuvent apparaître dès le début. Ceux-ci pourraient avoir une influence négative sur un achat ou alors jouer un rôle dans la négociation du prix d'achat.

Vérifier la situation financière de l'entreprise avant l’achat

Examinez en particulier les bilans et les comptes de résultats des trois dernières années pour savoir si et dans quelle mesure l'entreprise est liquide, quels sont ses actifs et si l'évolution des ventes et des bénéfices est positive.

Vous devriez également jeter un coup d'œil aux contrats de la société, car ils deviendront également votre propriété : Contrats de travail, de clients, de fournisseurs, de location et de leasing.

De plus, vous devez vérifier s'il existe des dettes sous forme de prêts, d'arriérés d'impôts et d'obligations de pension. Vous devez en effet continuer à vous en occuper et en tenir compte dans votre planification financière.

Tout cela permet de déterminer la valeur de vos actifs. Obtenir l'aide professionnelle d'un conseiller d'entreprise pour obtenir le meilleur accord possible lors de la négociation du prix avec l'ancien propriétaire peut être un réel avantage.

Créer un plan de financement pour l’achat de l’entreprise

Une fois que vous êtes absolument certain de vouloir acquérir l'entreprise et que vous avez convenu un prix avec le vendeur, il s'agit de trouver un mode de financement approprié.

Vous devez non seulement tenir compte du prix d'achat, mais aussi de tous les frais que vous devrez pouvoir couvrir, par exemple, pour des projets de modernisation et de rénovation, ou en raison d'éventuels réalignements de l'entreprise dans la phase initiale.

Prêt pour l'achat d'une entreprise - quelles sont les options ?

L'achat d'une entreprise sans fonds propres dissuade de nombreuses personnes intéressées même s'il s'agit d'une entreprise rentable et que le parti intéressé peut présenter un plan d'affaires convaincant. Ce sont des conditions optimales pour pouvoir réaliser un rêve de posséder sa propre entreprise.

Dans la plupart des cas, plusieurs types de financement doivent être combinés entre eux, car un financement à 100 % provenant uniquement de capitaux extérieurs n'est généralement pas possible.

  • Prêteur au sein de votre famille ou de votre cercle d'amis

Il y a peut-être quelqu'un dans votre cercle familial et d'amis qui peut vous aider avec le financement, éventuellement aussi en tant que partenaire commercial afin que vous disposez de capitaux propres à l'avance.

Cela aura également un effet positif sur vos remboursements ultérieurs lorsque vous contractez un capital d'emprunt, si vous pouvez soit rembourser à un taux plus bas, soit le prêt a une durée plus courte.

Même si l’entente est bonne avec votre prêteur, il est préférable d’établir un contrat réglementant la participation, ou excluant la possibilité que les prêteurs aient leur mot à dire dans votre entreprise. Vous pouvez ensuite négocier individuellement les conditions du prêt, y compris les conséquences en cas de faillite de l'entreprise.

  • Earn out

Vous pouvez stipuler une clause dite d'earn-out dans le contrat d'achat de l'entreprise avec le vendeur. Le prix d'achat total se compose d'un prix d'achat de base et d'un prix d'achat supplémentaire. Le premier est payé au vendeur à l'avance, le second à une date ultérieure lorsque l'objectif d'un indicateur de performance (par exemple, les ventes ou le bénéfice) spécifié dans le contrat a été atteint.

Cela signifie que seul le prix d'achat de base doit être financé à l'avance.

  • Prêt bancaire

Le prêt bancaire est la forme la plus courante de financement de l'acquisition d'une entreprise. Les banques suisses accordent généralement un prêt pouvant aller jusqu'à 50 % du prix d'achat. En fonction du secteur et de l'entreprise, vous pouvez avoir une marge de manœuvre plus ou moins grande pour négocier. Cependant, vous devrez financer une partie considérable du capital restant à partir d'autres sources.

En outre, les banques exigent également des garanties de votre part pour couvrir le risque. Cela signifie que vous devrez soit fournir une garantie, soit mettre en gage des actifs tangibles tels que des biens immobiliers.

  • Crowdlending

Une nouvelle façon d'obtenir un prêt pour l'achat d'une entreprise, indépendante des banques, est le crowdlending. Il existe désormais des sociétés de services financiers spécialisées dans ce domaine comme par exemple neocredit.ch.

Avec ces plateformes de crowdlending, vous soumettez une demande de financement (comme dans une banque) et votre projet est ensuite examiné par les spécialistes et analystes de la plateforme. S'ils décident de vous accorder un prêt pour l'achat de l'entreprise, ils publient le projet de financement et les investisseurs privés ou institutionnels intéressés peuvent alors investir dans le projet. Une fois que le montant du prêt a été rassemblé, il est versé sur votre compte.

L'avantage du crowdlending par rapport à un prêt bancaire est que plus de 50 % du prix d'achat peut être financé.

Chez neocredit.ch, les emprunteurs n'ont pas besoin de fournir de garantie afin de minimiser le risque pour les prêteurs. En effet, il existe déjà une sélection stricte des projets de financement à l'avance.

En savoir plus sur le crowdlending

Conclusion

L'achat d'une entreprise en Suisse peut être une initiative rentable pour les acheteurs et les futurs gestionnaires s'ils font attention à quelques éléments.

Il est important de procéder à un examen approfondi d'une entreprise avant l'achat et d'étudier minutieusement les documents comptables ainsi que tous les contrats.

Si vous voulez acheter une entreprise sans fonds propres, il y a quelques obstacles à franchir. Souvent, les banques n'accordent qu'un prêt de 50 % maximum du prix d'achat avec le dépôt supplémentaire d’une garantie.

Quant aux plateformes de crowdlending, elles offrent parfois des perspectives plus avantageuses et peuvent prêter jusqu'à 70% des fonds. Certaines plateformes exigent le dépôt d'une garantie, tandis que d'autres - comme neocredit.ch - ne le font pas.

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreux moyens d'obtenir des capitaux externes qui font que l'achat d'une entreprise n'est soudainement plus si irréaliste pour les jeunes entrepreneurs suisses.

Demander un prêt